Virginie Splingard
Virginie D.
0473.510.198
virginiedelattre8@gmail.com

Présentation

Virginie Delattre

Après un parcours de photographe professionnelle dans la presse (flair, le soir, le ligueur, victor, victoire, etc). J'ai exploré d'autres aspects de la photographie. Grâce à la formation du CESEP, le BAGIC (brevet d'aptitude à la gestion d'institution culturelle) et plus tard par une formation donnée par Emilie Danchin : formation à la puissance émotionnelle des images dans l'accompagnement thérapeutique et la médiation artistique. Je m'intéresse à la dimension humaine et sensible de la photographie.

  Je suis photographe parce que la beauté je la vois partout et que j'ai l'envie de partager et d'exposer aux autres la subtilité de ce concept « la beauté « de plus en plus étriqué dans des codes esthétiques. Personnellement, je ne les reconnais pas. La beauté c'est ce que ne nous sommes , c'est notre rayonnement en dépit des normes imposées – et cette beauté là je la perçois chaque jour chez les femmes que je rencontre et j'ai envie de témoigner à travers les photos de cette existence là, cette puissance.

  A travers les images on dit quelque chose de bien précis sur le monde, il ne s'agit pas à tout prix de « positiver » mais plutôt comme disait lao tseu "Je préfère allumer une bougie que maudire l'obscurité" Partout il y a quelque chose de magnifique à montrer, à partager. Je suis cette photographe là ; d'une salle d'accouchement aux soins palliatifs – Photographe, c'est une fonction, moi je suis une personne qui photographie ce n'est pas la même chose, avant de photographier, je regarde, je rencontre, et toujours avec un plaisir partagé.

Références et liens

Après une année d'expérience en qualité d'artiste Photographe au sein du service gériatrie à l'hôpital Ambroise Paré , j'ai été amenée à témoigner de cette expérience avec un public de personnes âgées , lors d'un colloque organisé sur le sujet du Deuil à l'Université de Mons à l'invitation de monsieur Pierre Ramaut Psychanalyste

La radio youFM ( radio universitaire de Mons ) a crée une émission féministe : le point F. Chaque semaine, je propose des petites chroniques sur le sujet de la femme de façon décalée et je l'espère avec humour .Ici , une réflexion sur l'image des femmes qui sont touchées par le cancer du sein et le traitement médiatique de celui – ci.

Gaelle Souflet, et son associé ont lancé il y a quelques mois la société "Pinch & Presh".  Cette jeune styliste propose une ligne de vêtements customisables grâce à des badges modernisés.

J'ai été invitée à participer au voyage au Mexique dans la région du Chiapas par l'asbl terres solidaires et pour le journal le ligueur , a photographier à la fois la culture de la pomme de terre et la production de café éthique – le résultat de ce voyage et les photos produites sont aujourd'hui sur le packaging des café Liegois -

Exposition à la demande du centre culturel de bastogne sur le thème des femmes et du corps

Photos pour le site de l'asbl pourquoi pas toi ?

Interview dans le cadre de l'exposition Carte blanche à barbara dulière -Fabrique de théâtre

Travail en photographie sociale réalisé pour le Moc

Exposition du travail réalisé en photographie sociale pour Pop up

Reportage photo sur l'activité du parlementaire Franco seminara

Rubrique enfant , photo et concept

Changer de regard sur la mort et réapprendre à accompagner la fin de vie – Intervention photographique et témoignage -

Réalisation photos dans le cadre de mons 2015 et visit mons pour l'office du tourisme de mons

Participation au projet 192 qui rend hommage aux victimes de l'attentat de Madrid

Participation à l'émission livrés à domicile

Photos réalisées pour la compagnie de théatre plastiquepalace

Article et photos pour le magazine « Famille »

Livre réalisé pour le gaffi asbl

Micro trottoir pour le Soir dans Victor

Exposition pour la maison Folie de mons dans le cadre des ateliers proposés par Alessia Contu